Courir après la perfection revient à essayer de courir après un courant d’air…C’est fatiguant!

 La perfection est un moyen que nos pensées ont trouvés pour nous critiquer en nous faisant croire que l’on n’est jamais « ASSEZ ». Et plus on court après, plus on se fatigue et on s’épuise à vouloir PARAITRE parfait.

On se colle la pression pour être toujours plus en se fixant des exigences de plus en plus élevées. Ce besoin de vouloir que tout soit parfait est conditionné par la représentation que l’on se fait d’éventuelles critiques que l’on pourraient recevoir, c’est se prémunir contre ce qu’on s’imagine que les autres pourraient dire de nous! La perfection est étroitement liée à cette peur que l’on a du jugement et de la critique extérieure et donc de ne pas être aimé…. Mais j’ai un secret pour vous…

Ce que vous imaginez que les gens peuvent dire de vous n’est rien en comparaison avec ce que vous vous dites à vous même! Ce sont vos pensées ne pas être assez ou suffisamment ceci ou cela  qui engendrent un état de stress et de pression, vous mettant dans un schéma d’anticipation constant de ce que vous pourriez faire de plus! C’est votre propre peur de ne PLUS VOUS AIMER qui vous pousse à vous poussez toujours plus. Car avant de répondre à la question : est ce qu’on m’aimera toujours si je ne suis pas parfait, répondez d’abord à : Est ce que JE M’AIMERAIS TOUJOURS si je suis imparfait?

La perfection n’est qu’une illusion, c’est un moyen inconscient de vous faire croire que vous ne pouvez être AIMABLE que par ce prisme là… Et si c’était votre propre désamour qui était en jeu?

Alors aimez vous, inconditionnellement, dans tout ce que vous êtes.